• Repair Pédagogique

    Téléphones et smartphones : de l’achat au déchet

    Atelier de sensibilisation au collège Mentel de Sélestat – 5 juillet 2018

    Parmi les missions qui nous tiennent à coeur, il y a celle qui consiste à promouvoir des conduites « vertueuses » en matière de déchets ; une des cibles qu’il nous paraît important de toucher, ce sont les adolescents, ceux qui devront éviter  (et peut-être réparer…) les erreurs commises par leurs aînés.

    Pour cela, nous avons monté au sein du Repair Café du Hahnenberg, une Commission pédagogique de 5 volontaires, dont trois anciens enseignants. Sylvie Daub (formatrice pour adultes) en a assuré la coordination, tandis que Caroline Reys, Guy-Claude Bernard et Jean-François Mertz (respectivement professeur de lettres, d’arts plastiques et de physique) ont fourni les supports pédagogiques. 

    Une première expérience a été menée le 5 juillet dernier au collège Mentel qui nous accueillait à l’occasion de la journée de clôture de l’année scolaire. Nous avons trouvé les conditions idéales pour expérimenter nos dispositifs de sensibilisation.

    Préparation du plateau de jeu à partir de matériel de récupération.

     

    Une nouvelle forme de « jeu-sérieux »

    La séance s’articule autour de trois ateliers adaptés à un public restreint de 2 à 5 personnes par atelier ; le premier atelier consiste à faire prendre conscience de l’origine des ressources des composants d’un téléphone portable ; il s’agit de matières premières non renouvelables et pour certaines, très rares. L’extraction de ces matériaux fait régulièrement l’objet de critiques de la part d’ONG internationales qui dénoncent des conditions sociales, sanitaires et écologiques inadmissibles à notre époque. C’est ce que le jeu fait apparaître.

    L’autre plateau est une reconstitution d’un réseau d’antennes-relais. Les appels et messages qui sont transmis par les participants sont matérialisés par un fil de laine qui va d’une antenne à l’autre en passant par différents data-centers où les messages restent stockés. L’objectif est de rendre visible ce qu’on appelle « le réseau », grâce aux fils qui finissent par former la fameuse « toile » dont on parle sans vraiment se rendre compte de sa signification. Il s’agit aussi de sensibiliser les utilisateurs

    1. à la quantité d’énergie nécessaire pour les échanges de messages et d’appels.
    2. au stockage dans les datat-centers des contenus échangés.

    Enfin, le troisième atelier consiste davantage à parler des usages que font les collégiens du téléphone portable. Sous forme de questionnaire oral, nous recueillons leurs pratiques  et habitudes, de l’acquisition du portable à sa mise au rebut. Il s’agit pour nous de mieux connaître le public auquel on s’adresse, mais aussi de le sensibiliser à l’importance du recyclage des appareils dont ils n’ont plus l’usage.

    En conclusion, cette première rencontre nous a permis d’expérimenter nos prototypes de jeux et de rencontrer les collégiens ; nous sommes très reconnaissants au Collège Mentel qui nous a accueillis dans des conditions idéales et nous envisageons désormais de reproduire ces rencontres régulièrement dans tous  les collèges du secteur.

    Caroline Reys

  • Très belles vacances !

    Bonjour à toutes et tous,

    Après un début d’année bien chargée et riche en réparations, l’ensemble de nos bénévoles profite d’une pause estivale.

    Nous vous souhaitons d’excellentes vacances, en attendant de se retrouver prochainement.

    MERCI à nos 1028 abonnés (672 sur notre site qui reçoivent nos newsletters et 356 sur Facebook qui nous suivent en temps réel) !

    • Prochains Repair Café de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 :
      • Boesenbiesen le 15 septembre
      • Muttersholtz le 13 octobre
      • Châtenois le 10 novembre

    A très bientôt !

  • Repair Café à SCHERWILLER le samedi 16 juin

    La salle des fêtes de Scherwiller (adresse : Place de la Libération, derrière la Mairie) se transformera en atelier de réparation, le samedi 16 juin, de 10h00 à 12h00 puis de 13h30 à 16h30.

    Des gens de métier, électriciens, couturières, réparateurs de bicyclettes, menuisiers, informaticiens… seront là pour vous aider à réparer tout ce que vous avez à réparer, gratuitement. On apporte au Repair Café les choses en mauvais état qu’on a chez soi. Grille-pain, lampes, sèche-cheveux, vêtements, vélos, jouets, vaisselle… tout ce qui ne fonctionne plus est bienvenue. Et aura peut-être la chance d’une seconde vie. Les experts du Repair Café ont presque toujours la main heureuse.

    En préconisant la réparation, le Repair Café du Hahnenberg veut contribuer à réduire la montagne de déchets. Nous autres, Européens, jetons énormément. Aussi, ce qui est à peine abîmé pourrait parfaitement être utilisable après une simple réparation. Mais pour nombre d’entre-nous, réparer n’est plus chose normale. Au Repair Café, nous voulons changer les choses.

    Le Repair Café du Hahnenberg souligne que réparer économise aussi de l’argent et de précieuses matières premières et contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Surtout, le Repair Café veut être une expérience ludique et gratifiante, de la réparation qui s’avère souvent très simple.

    Rendez-vous donné à Scherwiller pour notre dernière manifestation avant l’été !

  • Repair Café à CHATENOIS le samedi 12 mai

    La salle du CCA de Châtenois se transformera en atelier de réparation, le samedi 12 mai, de 10h00 à 12h00 puis de 13h30 à 16h30.

    Des gens de métier, électriciens, couturières, réparateurs de bicyclettes, menuisiers, informaticiens… seront là pour vous aider à réparer tout ce que vous avez à réparer, gratuitement. On apporte au Repair Café les choses en mauvais état qu’on a chez soi. Grille-pain, lampes, sèche-cheveux, vêtements, vélos, jouets, vaisselle… tout ce qui ne fonctionne plus est bienvenue. Et aura peut-être la chance d’une seconde vie. Les experts du Repair Café ont presque toujours la main heureuse.

    En préconisant la réparation, le Repair Café du Hahnenberg veut contribuer à réduire la montagne de déchets. Nous autres, Européens, jetons énormément. Aussi, ce qui est à peine abîmé pourrait parfaitement être utilisable après une simple réparation. Mais pour nombre d’entre-nous, réparer n’est plus chose normale. Au Repair Café, nous voulons changer les choses.

    Le Repair Café du Hahnenberg souligne que réparer économise aussi de l’argent et de précieuses matières premières et contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Surtout, le Repair Café veut être une expérience ludique et gratifiante, de la réparation qui s’avère souvent très simple.

    Rendez-vous donné à Châtenois !

  • Mobilisation générale à la cité scolaire Louise Weiss !

    Des jeux pour découvrir notre environnement.

    Qui veut la fin se donne les moyens. Cela pourrait être le mot d’ordre qui a permis à l’équipe encadrante du lycée Louise Weiss de Sainte Marie aux Mines de mobiliser toute sa communauté sur le thème du développement durable, de la réduction des déchets et de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

     

     

    Quand la gestionnaire Valérie Coutret a pris ses fonctions dans cet établissement, elle a été choquée par le gaspillage de denrées et ses répercussions sur les comptes du lycée. Mais au-delà de l’aspect purement économique, elle a alerté le proviseur, Étienne Bastian et ses autres collègues de l’administration sur des comportements alimentaires désormais inacceptables au regard des préconisations vertueuses promues à l’échelle planétaire.

    Si les recommandations internationales ne sont pas toujours suivies, et finissent même par être bafouées, rien n’empêche qu’à l’échelon local on se les approprie et qu’on mette tout en oeuvre pour changer les mentalités et  les comportements.

    La cité scolaire transformée en Foire Éco-Bio !

    Avec conviction et énergie, la direction du lycée a mobilisé le personnel technique et le personnel enseignant pour faire du 19 avril 2018 une journée de sensibilisation aux questions environnementales. Pour animer cette journée, ils ont fait appel à leurs partenaires institutionnels et privés, et aux associations locales. De façon évidente, le Repair Café du Hahnenberg a été sollicité !

     

    DD au Lycée L. Weiss


    La cité scolaire du Val d’argent s’est ainsi transformée le temps d’une journée en une sorte de foire éco-bio, où il était question d’environnement, d’alimentation et de tri sélectif ; un laboratoire de fortune permettait de scruter l’humus au microscope, tandis que dans la cour, des circuits de recyclage servaient de cadre à des courses de relais âprement disputées.

    Une partie de l’équipe des 21 cuisiniers qui ont oeuvré au repas local.

    Pour le déjeuner, l’équipe de cuisine a mobilisé une vingtaine de collègues de tout le Grand Est pour concocter un repas uniquement constitué de produits locaux, et particulièrement apprécié puisqu’il n’y a eu aucun reste, et que l’on faisait la queue pour le rab !

    Ceux qui sont restés sur leur faim pouvaient déguster les miels des apiculteurs du secteur venus avec miel, ruches et abeilles ! Et comme tous les goûts sont dans la nature, on pouvait s’adonner à des activités high-tech avec les animateurs du fab-lab de Ste-Croix aux Mines, ou faire réparer sa cafetière ou son aspirateur au Repair Café du Hahnenberg, venu en voisin initier les élèves à cette forme élémentaire du recyclage qu’est…la réparation !

    Fédérer pour faire passer ses idées, voilà ce qu’ont réussi les organisateurs de cette manifestation. Et s’il en était besoin, même le soleil aura contribué à cette prise de conscience : la chaleur estivale exceptionnelle en ce mois a pu troubler les esprits, rappelant l’incidence de nos choix sur le réchauffement climatique.

    Un atelier avec de futurs professionnels et leur enseignant.

    Notre Trésorier, Marc explore la carte de la Cité Scolaire…